20/10/2016

Scoop.it Content Director
aide au quotidien à rythmer
la diffusion de vos contenus

Tout content marketer est un animal à deux visages. D’un côté, il doit faire montre d’une grande créativité pour imaginer des contenus capables d’émerger du bruit ambiant. De l’autre, il se doit de respecter une discipline d’ascète pour assurer la bonne distribution et promotion des contenus. C’est là la partie presque ingrate du content marketing, celle qui demande méthode, régularité et ténacité… Scoop.it Content Director a clairement été pensé pour soutenir cet effort dans la durée. Avec une conviction rappelée à travers chaque fonction proposée, et que Jean de La Fontaine aurait pu résumer ainsi : « Rien ne sert de produire, il faut distribuer à point. »

La solution propose une cinématique assez naturelle. Première étape : définir des objectifs, des destinations et canaux de distribution. Dans Scoop.it, les « Destinations » et « Canaux de distribution » représentent l’ensemble des supports susceptibles d’accueillir des contenus. En premier lieu des blogs, mais aussi des comptes sociaux. Au content marketer de fixer pour chacune de ces destinations des objectifs de périodicité et de volume de publication. Même logique ici que dans un outil de planification social media tel que Buffer (auquel Scoop.it Content Director peut d’ailleurs se substituer) : une fois ces objectifs fixés, la solution génère des alertes quand des plages de publication restent vides.

Scoop.it Content Director - Smart Calendar

« Smart Calendar », le cœur de la solution.

Comme souvent dans les solutions de content marketing, le calendrier – ici appelé « Smart Calendar » – occupe une place centrale. Dans Scoop.it Content Director, il donne une vue détaillée par « Destinations » de la planification, avec les plages de publication occupées et celles qui attendent encore leur contenu. Notons que la synchronisation avec des blogs WordPress s’opère sans contraindre à installer un plugin dans le back-office des sites concernés (la planification d’un contenu dans WordPress remonte donc dans le « Smart Calendar » et vice versa). Une intégration « sans couture » est aussi au menu pour Drupal.

Sans surprise, les équipes de Scoop.it ont veillé à intégrer le moteur de curation (champ d’action historique de l’éditeur) dans Content Director. Résultat, l’utilisateur peut très facilement doser l’équilibre entre ses propres contenus et ceux issus de la curation pour atteindre ses objectifs de publication. Là encore, la solution fait office de guide pédagogique : ouverture du moteur (avec, dixit Scoop.it, 30 millions de sources indexées), saisie de mots clés pour affiner les filtres, ajouts éventuels d’autres sources, sélection de contenus pertinents et… édition de ces contenus.

Scoop.it Content Director - Moteur de curation

Le jeu des filtres permet d’affiner les résultats remontés par le moteur de curation.

Cette édition est particulièrement soignée, avec la possibilité de rééditer l’ensemble des éléments de titraille du contenu, d’ajouter un « insight » (en clair, un commentaire) d’au moins 200 mots (pour affirmer son point de vue comme pour soigner le SEO) et enfin de clôturer avec un call to action (CTA) préalablement défini (encapsulation d’un code HTML). La socialisation n’est pas oubliée, et la solution propose de bien différencier les accroches selon les réseaux sociaux. De quoi soigner le « dernier kilomètre » de l’édition de ces contenus.

Qu’il s’agisse d’un contenu original ou d’un contenu de curation, un clic depuis « Smart Calendar » sur l’un de ces assets donne accès à sa timeline de publication et permet, aussi, de visualiser les créneaux de publication encore disponibles sur les différents canaux. C’est également depuis le calendrier que le content marketer peut accéder aux données d’analyse : suivi des objectifs, nombre de vues, nombre de leads générés (via les call to action).

C’est surtout avec l’affichage des « opportunités » que les données analytiques de Content Director gagnent en puissance. On y découvre, sur la base d’une analyse de trafic, les mots clés et expressions les plus efficaces (ceux qui ont généré le plus de vues ou de CTA), les articles à succès qui n’ont pas été partagés récemment ou encore ceux dont le niveau de partage semble faible. Objectif : optimiser le cycle de vie des contenus et nourrir toujours le plus finement possible le calendrier des publications.

Scoop.it Content Director - Tableau des opportunités

Affichage des « opportunités » pour optimiser le cycle de vie des contenus. Et les résultats.

Pour une solution mise sur le marché il y a un an, Scoop.it Director offre donc d’ores et déjà de quoi cadrer très finement une pratique content marketing, tout particulièrement si celle-ci repose sur l’exploitation de blogs et réseaux sociaux. Ceux dont la surface de publication s’étend bien au-delà (landing pages, sites web sur mesure n’exploitant pas de CMS tels que WordPress ou Drupal) s’estimeront peut-être à l’étroit. Même si des intégrations sont possibles pour d’autres canaux, Content Director demeure une solution pour l’heure centrée sur les blogs et réseaux sociaux. Côté profils utilisateurs aussi, la solution présente des limites : si trois rôles sont aujourd’hui définis (administrateur, curateur, lecteur), la solution ne peut outiller des workflows complexes. Sur ces deux sujets (surface de publication et workflow), il ne serait pas surprenant de voir les prochaines versions apporter quelques nouveautés.

En attendant, Scoop.it Content Director présente une couverture fonctionnelle très cohérente avec son positionnement, puisque la solution s’adresse en premier lieu aux PME. À titre d’exemple, il faudra compter environ 4 000 euros par an pour ouvrir le cœur de la solution à trois utilisateurs, et 8 000 à 10 000 euros par an pour accueillir une quinzaine d’utilisateurs. Un modèle tarifaire plutôt attractif par comparaison avec les suites Content Marketing du marché.

+ L’ergonomie globale du « Smart Calendar »
+ Le moteur de curation
+ Le positionnement tarifaire
+ Les analyses d’opportunités pour optimiser le cycle de vie des contenus
– Une solution centrée (pour l’heure) sur les blogs et réseaux sociaux
– Pas de quoi personnaliser des workflows complexes
efficitur. vulputate, venenatis Lorem id Praesent leo facilisis ante. id, leo. quis,
Share This