28/10/2016

DivvyHQ fluidifie la collaboration,
de l’idéation à la production

« Vous donner les moyens d’aligner votre production de contenus sur une stratégie parfaitement documentée. » Ce n’est pas la baseline officielle de DivvyHQ, mais elle pourrait l’être tant la plateforme conduit le content manager à quadriller chaque recoin de sa stratégie.

A contrario, d’autres solutions telles que Scoop.it Content Director, DivvyHQ ne couvre pas l’intégralité du cycle du content marketing (et l’affiche très clairement). Concrètement, cette solution permet de documenter, planifier et suivre toutes les étapes d’une production de contenus. En revanche, elle ne répond pas pour l’heure aux besoins de publication (réseaux sociaux mis à part), de mesure ou encore d’optimisation de la distribution. À la « largeur » de la couverture fonctionnelle, DivvyHQ a préféré travailler « la profondeur » sur une partie du cycle (la première moitié en l’occurence). Avec succès, puisque ce travail a été salué par le prix « Audience Choice Award » lors de la convention Content Marketing World de septembre 2016.

DivvyHQ couvre la première partie du cycle content marketing

DivvyHQ affiche clairement sa couverture fonctionnelle.

De fait, dès les premiers pas dans DivvyHQ, l’utilisateur est pris d’un vertige au regard des possibilités de personnalisation. Tout commence avec la création d’un calendrier, ou plutôt de plusieurs calendriers, que le content manager peut organiser à sa guise (par départements, par offres…). Des calendriers pour lesquels les utilisateurs ont des habilitations spécifiques. L’administrateur du calendrier « contenus partenaires » peut donc aussi être simple contributeur du calendrier « contenus clients ». Enfin, chaque calendrier est associé à une typologie de contenus (infographies, posts de blogs, newsletters…)

Là où tout commence : le calendrier

Première étape : créer les calendriers auxquels sont attachés utilisateurs, types de contenus, etc.

Sans surprise, la solution conduit rapidement l’administrateur à s’intéresser aux workflows. Si DivvyHQ propose un circuit standard, tout cela est à nouveau très largement personnalisable (les rôles comme les étapes), afin de coller au mieux à toutes les organisations.

Des workflows personnalisables

Les workflows se prêtent à une large personnalisation.

Pressés de glisser vos premiers contenus dans un calendrier ? Patientez un peu, car le travail de paramétrage est loin d’être terminé… L’ouverture de l’onglet « Content Strategy » fait apparaître un nouvel écran de saisie. À vous d’y définir vos thématiques, vos canaux de publication et de promotion, vos segments d’audience (les personas seront typiquement définis ici), les étapes de votre entonnoir de conversion ou encore les mots clés de vos contenus…

« Après un travail rigoureux de paramétrage, DivvyHQ joue pleinement son rôle de facilitateur. »

Il faut l’avouer, jusqu’à cette étape, l’utilisateur a plutôt le sentiment d’avoir travaillé « pour » la solution et pas encore « avec ». Mais l’effort est vite récompensé – si ce travail de paramétrage est mené rigoureusement. Dès le premier lot de contenus injecté dans la solution (un import possible via des fichiers .csv), DivvyHQ joue pleinement son rôle de facilitateur.

Une vue de toutes les méta-données d'un contenu

L’écran d’édition d’un contenu ouvre sur l’ensemble des tâches associées.

En termes de planification tout d’abord. Sur la base du paramétrage préalable, la plateforme offre une visualisation des contenus selon de multiples critères (statut, deadline, type, destination, persona, thématique…) et, bien entendu, dans des vues calendaires. En termes de tracking ensuite : pour un contenu donné, chaque étape, de l’idéation à la publication, peut être évaluée (en temps) et historisée. De quoi suivre finement les cycles de production et les coûts associés. Ces capacités de planification et de tracking se montrent notamment précises pour la gestion des campagnes. Au sein de DivvyHQ, les campagnes fédèrent des contenus attachés à différents calendriers. Une manière donc de gérer des opérations transverses.

Enfin, autre terrain sur lequel DivvyHQ exprime toute sa puissance : la collaboration. Sur la base des rôles et workflows définis, chacun suit à travers les calendriers et dans son tableau de bord l’avancée des travaux et ce qui lui revient. Il est aussi aisé, depuis l’écran d’édition d’un contenu, de « faire suivre » à un autre utilisateur pour une révision ou une validation.

Des calendriers pour rationaliser la planification

Des calendriers et des filtres pour personnaliser les vues.

Le champ d’action de DivvyHQ s’arrête là où la publication commence. Ou presque : s’il est possible de connecter des comptes sociaux à la plateforme, aucune intégration standard n’est pour l’heure disponible pour les CMS. Les représentants de DivvyHQ nous ont toutefois confirmé qu’une intégration avec des CMS tels que WordPress était au menu de la prochaine version. En attendant, un jeu d’API est disponible, mais il faudra en passer par du développement.

« DivvyHQ se positionne avant tout comme une plateforme de collaboration autour des contenus. »

DivvyHQ a clairement choisi ses priorités. Parmi elles : fluidifier la collaboration autour des contenus, aligner la planification sur les objectifs fixés, suivre en temps réel l’évolution de la production. En résumé, DivvyHQ se positionne davantage comme une plateforme de collaboration autour des contenus que comme une solution d’automatisation et de suivi de la performance des contenus.

Question légitime : quels types de clients DivvyHQ pourra-t-elle aider ? Assurément, des organisations aux prises avec les limites d’un fonctionnement en silos et en quête d’une gestion à la fois plus transverse et rationnelle de leurs contenus. Plutôt des grandes comptes ? Oui, probablement, mais pas uniquement. Des organisations de taille moyenne, actives sur le terrain du content marketing, pourraient trouver chaussure à leur pied, d’autant que le modèle tarifaire le permet (de 25 à 195 dollars par utilisateurs).

Dans tous les cas, le « client DivvyHQ » est forcément une organisation qui a pris le temps de documenter sa stratégie content marketing. Ce que DivvyHQ, en dépit de toutes ses capacités, ne pourra pas faire à sa place.

+ Des capacités de personnalisation puissantes pour adapter la solution à chaque organisation
+ Une plateforme de collaboration pensée autour des contenus
– Pas de connexion prête à l’emploi pour une publication directe vers les CMS du marché (API cependant disponible)
– Requiert un paramétrage rigoureux, donc une documentation préalable de l’organisation et de la stratégie
A noter : DivviHQ propose aux nouveaux clients un accompagnement qui prend la forme d’une assistance de 4h00 afin de paramétrer au mieux la solution.
ut dictum venenatis, ipsum lectus mattis libero
Share This