Produire rapidement des contenus vidéo et sans prérequis de compétences, c’est l’ambition de BigVu. « Nous avons créé BigVu avec la conviction que les concepts en œuvre dans les solutions de montage vidéo, et en premier lieu la timeline, s’adressent plutôt à des professionnels et ne sont pas adaptés aux usages croissants qui demandent de produire rapidement », estime Hervé Muyal, cofondateur.

Concrètement, BigVu se matérialise sous la forme d’une application mobile (disponible pour iOS et Android) et d’un service web, les deux se complétant. L’application mobile Teleprompter Social Video Maker porte assez bien son nom et fait donc office de téléprompteur. Une fois un script saisi, un clic sur l’icône caméra lance l’enregistrement d’une prise. Notez que cette application va s’étoffer, puisque la prochaine mise à jour proposera aussi de diffuser en temps réel sur Facebook Live.

L'application de BigVu sur iOS

L’application de BigVu sur iOS

Tout est pensé pour une prise face caméra confortable : une fois la session lancée, un compte à rebours s’affiche avant que ne s’enclenche réellement l’enregistrement, ce qui laisse le temps au présentateur de se positionner. Dans le même esprit, une fois le défilement du script achevé, l’application arrête d’elle-même l’enregistrement, ce qui évite d’avoir à couper ces plans où le présentateur se précipite vers son smartphone…

Le présentateur peut ainsi mettre en boîte différentes prises assez aisément. La prise validée par ses soins sera automatiquement uploadée pour être disponible sur le service web. Le service s’organise autour de « desks » : des espaces projets en quelque sorte, auxquels sont associés des utilisateurs (avec différents droits), mais aussi des « assets médias » pour personnaliser les vidéos (avec des polices de caractère, des images, des bandes-son) et des « channel branding » pour fixer les éléments d’identité visuelle.

BigVu, l'interface de "montage"

C’est ici que l’utilisateur peut créer et ordonner les objets qui vont composer sa vidéo

Les utilisateurs retrouvent dans leur desk les prises validées depuis l’application mobile. Le reste est une affaire de « drag and drop ». En effet, pas de timeline ici, mais un menu qui propose d’ajouter une autre vidéo, du texte sur un fond choisi, une image ou encore des tweets. L’intégration de ces derniers est particulièrement réussie : le copier-coller de l’URL d’un tweet génère automatiquement une mise en forme qui tire parti du texte et de l’image. L’utilisateur peut ainsi ajouter sur son commentaire une suite d’objets (textes, images, tweets) et les ordonner par simple glisser-déplacer.

Précision importante : il est également possible de composer une vidéo sans en passer par l’application mobile mais simplement en ordonnant une série d’objets. C’est exactement ce que nous avons fait pour composer ce social weekly digest. Quelques minutes ont suffi – le temps de copier des URL de tweets et de personnaliser l’ensemble – pour assembler cette séquence. Quand le résultat convient, la plateforme s’occupe de l’encodage (les traitements en cours sont visibles dans une file d’attente). Le résultat peut être exporté directement sur les réseaux sociaux ou téléchargé sous la forme d’un fichier « .mp4 ».

Dire qu’on se prend au jeu rapidement est un euphémisme. D’autant que ce service de « production instantanée de vidéo » peut servir de nombreux usages

> courtes vidéos pour nourrir un flux social media

> commentaires enregistrés et diffusés en quasi-temps réel dans un contexte événementiel

> vidéo-blogging

> vidéos de formations

En quelque sorte, BigVu nous propose-là le Canva de la vidéo. La solution trouvera facilement sa place dans la trousse à outils d’un producteur de contenus en quête d’autonomie et de productivité. La solution est accessible moyennant un abonnement qui débute à 49 euros par mois.

fa430c4fb73a35cf150d28eb52291fdeIIIIII
Share This